tarte aux myrtilles sauvages gourmande vue de dessus - patisse et malice

Tarte aux myrtilles sauvages

Cette recette, ça me rappelle les ballades en montagne l’été où au détour d’un chemin, tu trouves des myrtilles sauvages et tu te régales pour le goûter. C’est la pleine saison de la myrtille, c’est pourquoi je vous donne le détail ma recette de la tarte aux myrtilles sauvage et je vous montre comment la pimper pour la rendre encore + gourmande !

La recette homemade en détail

Tarte aux myrtilles sauvages

Recipe by Pâtisse et malice
Pour

8

personnes
Préparation

30

minutes
Cuisson

45

minutes

Cette recette vous permet de réaliser une belle tarte de diamètre 22cm en utilisant un cercle de 22cm et 2cm de haut

Ingredients

  • 1 PÂTE à TARTE SUCREE ou PÂTE BRISEE (en fonction de ce que vous avez ou de ce que vous préférez), ici, je vous mets la recette de la pâte brisée pour changer et elle est encore + rapide à réaliser !

  • 150g de Farine T55 (voire bio T65 ou T80)

  • 3g de sel

  • 75g de beurre (à température ambiante, il faut qu’il soit mou)

  • 40g d’eau

  • APPAREIL A CREME PRISE

  • 2 oeufs entiers + 1 jaune d’oeuf (ou 5 jaunes d’oeufs si vous voulez les écouler après avoir réalisé une meringue par exemple)

  • 60g de sucre

  • 200g de crème liquide (entière ou plus légère si vous préférez)

  • 50g de lait (de vache ou végétail selon ce que vous utilisez habituellement)

  • 250g de MYRTILLES SAUVAGES (de préférence, elle sont petites et plus goûteuses et originaires de France)

  • 2-3 cuillères à soupe de Gelée de groseille ou framboise (ou nappage neutre, mais c’est toujours mieux une bonne gelée de fruits maison qu’un nappage à la gélatine du commerce)

Détail de la recette

  • Commençons par la pâte à tarte. Cette fois, je vous propose une pâte brisée, elle n’a pas de sucre et elle est parfaite aussi pour vos tartes salées que sucrées. Tout comme n’importe quelle pâte à tarte, je vous conseille de la préparer la veille. Une bonne nuit de repos est le secret d’une belle pâte à tarte dorée et bien cuite !
  • Pour une pâte brisée, sablez le beurre avec la farine et le sel. Cela signifie que vous mélangez les produits secs avec le beurre mou entre les doigts de manière à ce que la consistance ressemble à du sable humide. Vous pourrez ensuite ajouter l’eau jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Réservez au frais quelques heures, idéalement une nuit.
  • Une fois la nuit de repos passée, sortez la pâte 15 minutes et vous pouvez étaler la pâte sur une épaisseur entre 2 et 4 mm. Prenez le cercle à tarte (ou un moule à tarte), foncez la pâte et la remettre au frais 15-30 minutes.
  • Pendant ce temps, préparez l’appareil à crème prise (cet appareil ressemble à un clafoutis) en mélangeant tous les ingrédients à l’aide d’un fouet.
  • Ressortez la pâte à tarte foncée de réfrigérateur et garnir de myrtilles sauvages (l’équivalent de 200g, gardez 50g pour la décoration). Vous pourrez ensuite remplir d’appareil à crème prise avant de mettre la tarte au four : 180°C durant 45 minutes.

Une fois la tarte bien dorée, sortie du four, laissez-la refroidir sur grille pour éviter qu’elle ne ramollisse trop. Pendant le refroidissemet, vous pouvez napper la tarte de gelée de groseille ou framboise préalablement chauffée, à l’aide d’un pinceau.

Dernière étape avant la dégustation : la décoration. Pour la version la + efficace, vous pouvez attendre que la tarte soit refroidie et ajouter les 50g de myrtilles sauvages et c’est parti pour se régaler. Si vous souhaitez ajouter un côté wahou à votre tarte, passez à la suite pour ajouter une crème légère pochée sur la tarte, digne d’un entremet.

tarte aux myrtilles sauvages et crème montée - patisse et malice

Entre la tarte et l’entremet !

Pour cette version encore + gourmande de la tarte maison aux myrtilles sauvages, je vous propose de pocher sur le dessus de la tarte une crème diplomate (gourmande et légère) . Une fois la crème pochée, c’est là qu’on ajoutera les 50g de myrtilles au centre de la tarte.

Ce pochage est inspiré d’un fabuleux fraisier réalisé par la talentueuse pâtissière Stéphanie Bienvenu. Il est poché à l’aide de la fameuse douille saint honoré qui permet des pochages sophistiqués. le pochage n’est fait que l’extrémité de la tarte et la touche de Stéphanie : une fois le pochage terminé, vous raclez le long de la tarte pour que le pochage épouse les lignes du dessert.

Pour apporter du brillant aux myrtilles et équilibrer l’acidité de ces baies sauvages, un léger saupoudrage de sucre glace et le tour est joué !

Voici donc une tarte aux fruits de saison, à la fois en souvenir des belles ballades en montagne et digne d’un dessert pâtissier du dimanche.

Préparation de la crème diplomate

Si vous ne connaissez pas encore cette crème, il est temps de la tester. C’est une crème légère et gourmande à la fois du fait que la recette est composée d’une crème pâtissière et d’une crème fouettée.

Pour pocher la crème diplomate sur la tarte maison aux myrtilles sauvages, voici ce dont vous aurez besoin :

  • 250g de lait végétal (moi j’ai un faible pour le lait d’avoine bio made in france) ou lait de vache
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 60g de sucre
  • 20g de fécule de maïs (type Maizena)
  • 2 feuilles de gélatine (ou 4g)
  • 250g de crème liquide entière (minimum 30% de matière grasse)

Cette crème est à préparer en 2 fois. Vous pouvez préparer la crème pâtissière la veille comme la pâte brisée. Si vous souhaitez le détail de la recette de la crème diplomate, vous pouvez la retrouver dans la recette de la tarte d’inspiration Montebello.

Alors, version classique ou sophistiquée avec le pochage de la crème diplomate ? A vous de choisir maintenant ce qui vous fera le + envie pour dimanche ;p ! Et si vous avez une envie particulière de recette, n’hésitez à me contacter ici, cela me donnera de nouvelles envies de recettes à vous partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*